DANIEL CAVERZASCHI

Biographie

Je suis né le 11 juillet 1993 à l’Hôpital Belén de Madrid avec un petit «défaut»(ou plutôt un grand pour mes parents à cette époque-là): deux malformationsdifférentes au niveau des membres inférieurs.Dans la jambe droite, memanquaient le fémur et le genou, ma jambe était donc trop courte. Dans la jambe gauche, j’avais plusieurs malformations congénitales qui m’ont amené à me faire opérer afin de pouvoir utiliser ma jambe. Des années plus tard, mes parents me racontèrent que, pour eux, cela fût le premier contact avec une personne en situation de handicap, d’où leur réaction empreinte d’inquiétude et de nervosité. 

 

À cette époque, ils voulaient juste que ma vie ne soit pas un calvaire. Ni eux ni personne ne pouvaient imaginer que grâce à cette différence, j’allais pouvoir vivre des moments incroyables et réussir sportivement.

Aujourd’hui j’ai 28 ans et, après avoir fini ma licence d’Economie à l’université de Warwick, je joue au tennis en fauteuil roulant. Je travaille dur au quotidien pour réaliser mon rêve : devenir, un jour, le meilleur tennisman en fauteuil au monde. Je regarde en arrière et je remercie mon handicap de m’avoir permis de me construire, d’être plus fort et de devenir la personne que je suis maintenant. 

J’ai toujours réussi mes études tout en jouant au tennis à haut niveau, depuis tout petit jusqu’à l’université, grâce à une détermination à toute épreuve, qui m’a permis de traverser les moments difficiles et de gèrer les journées surchargées. C’est grâce à ce mélange de passion et de perséverance (le talent ne suffit pas), que j’ai  pu tenir le coup et avancer doucement mais sûrement.

Pendant ma première année de licence, je me suis qualifié pour les Jeux Paralympiques de Londres 2012. C’était un moment incroyable car c’était ma première participation et c’était surtout le fruit d’un travail acharné. En avril 2014 mon père, qui était mon mentor et mon pilier est décédé. J’ai donc décidé de passer à la vitesse supérieure, terminer mes études (avec mention “très bien” d’ailleurs), pour me consacrer entièrement à ma carrière sportive.

Captura de pantalla 2018-09-12 a las 5.2

Daniel Caverzaschi, sa sœur et son cousin.

J’ai été au somment du classement national pendant 5 ans et maintenant je suis 11ème au niveau mundial. A Rio en 2016 j’ai décroché mon premier diplôme paralympique et en 2018 j’ai fait mon entrée dans le top 15 mondial. A Tokyo 2020 j’ai été le premier athlète espagnol à ramener un diplôme paralympique en tennis en fauteuil individual et en 2022 j’ai accédé au top 10 mondial. Mais le meilleur est à venir : mon rêve est d’être le numéro 1.

 

Ces dernières années, j’ai continué à me former et à grandir : comme joueur pro évidemment, mais aussi en tant que personne et comme embassadeur de marques, référent et même entrepreneur. Je cherche toujours à améliorer ma façon de travailler et à développer mes valeurs. Je ne m’arrêterai que lorsque j’aurai réalisé mes rêves.

 

J’ai une autre passion: motiver et aider les autres pour qu’ils transforment leurs problèmes en opportunités pour grandir et surtout faire de leurs différences un atout. Voilà pourquoi j’ai crée le hashtag #ValeLaPierna pour lever les tabous sur le handicap avec une pincée d’humour et motiver les gens à se battre partout et jusqu’au bout pour ses rêves.

 

Je veux briser les stéreotypes et abattre les barrières au sein de la société pour que tout le monde puisse réaliser ses projets et accomplir ses rêves.

Je vous invite à me suivre dans ce voyage passionnant (et dur) qu’est la vie.

Daniel Caverzaschi